NINTENDO PLAYERNINTENDO PLAYER

NINTENDO PLAYER est votre espace de discussions autour de la licence Nintendo. Parlons ensembles des dernières nouveautés et de l'actu entre Nintendo players :)
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Discord  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Derniers sujets
» Quelle couleur pour votre Switch??
Hier à 22:39 par Shadows

» Gaming Room de Shadows
Hier à 18:33 par Shadows

» LET'S PLAY - Super Mario World (SNES)
Mar 21 Fév - 19:18 par Fandenintendo

» [SITE] Nintendo Museum
Mar 21 Fév - 15:02 par SEO Expert

» Registre des codes ami 3DS
Mar 21 Fév - 15:00 par SEO Expert

» Walkthrough | Super Mario Bros. 2
Mar 21 Fév - 14:59 par SEO Expert

» Vos reprises musicale favorites
Dim 19 Fév - 18:24 par ElectrOTaKtix

» Listing de code ami sur Fire Emblem Heroes
Mar 7 Fév - 21:08 par ElectrOTaKtix

» Super Bomberman R
Mar 7 Fév - 20:49 par ElectrOTaKtix

» Le Formatage de la Console
Mar 7 Fév - 20:45 par ElectrOTaKtix

» Fire Emblem Heroes
Dim 5 Fév - 15:05 par Shadows

» [Sondage] Votre team Pokémon GO ?
Mar 31 Jan - 7:36 par eldaddict

» Puyo Puyo Tetris
Ven 27 Jan - 17:39 par Shadowvince

» Quel sera votre mode le plus fréquent d'utilisation ?
Ven 27 Jan - 17:38 par Darkside

» [Vidéo-Test] The Conduit - Nintendo Wii
Ven 27 Jan - 17:37 par Shadowvince


Partagez • 
 

 PAPER MARIO COLOR SPLASH

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Fandenintendo

Jeu 24 Nov - 10:58


La saga Paper Mario continue son petit périple sur les consoles Nintendo en offrant une nouvelle fois la possibilité aux joueurs Wii U de s'amuser avec un peu de peinture. Paper Mario : Color Splash, développé comme d'habitude par Intelligent Systems, est un action-aventure un peu RPG sur les bords, prévu pour le 7 octobre 2016, qui va tenter de séduire les fans de la première heure ayant fini Sticker Star avec une note légèrement amère. Tout en restant sur les traces de ce dernier, Color Splash apporte son lot de nouveautés, mais sont-elles suffisantes pour convaincre les joueurs invétérés ?


L'histoire

L’aventure de Paper Mario : Color Splash prend vie alors que Paper Princess Peach, Paper Toad et Paper Mario reçoivent un Paper Toad décoloré, sous forme de lettre, ce qui presse nos héros à se rendre à Port-Barbouille. À leur arrivée sur place, ils découvrent que l’endroit est plutôt tranquille pour une ile touristique de premier plan. Ils y découvrent également que certaines couleurs ont mystérieusement disparues.

En y regardant de plus près, Paper Mario découvre Peinturion – un seau de peinture qui parle – caché sous la fontaine de la place centrale. Ce dernier est horrifié de réaliser que toutes ses Grandes Étoiles Peintes ont disparues! Offrant une partie de ses pouvoirs à Paper Mario, Peinturion accompagnera ce dernier afin de retrouver les Grandes Étoiles Peintes, découvrir pourquoi elles ont disparues et rendre toutes ses couleurs à Port-Barbouille.


Un design irréprochable

La Wii U n’est peut-être pas aussi puissante que la PS4 et la Xbox One, mais force est d’admettre que le visuel offert par Paper Mario : Color Splash est absolument magnifique et nous arrache un sourire du début à la fin du jeu. Les personnages du jeu sont faits d’imitation de papier et de carton, représentés sous forme 2D à l’écran, mais évoluant dans des environnements 3D. Cela donne un résultat visuellement très sympathique, mais cause également de légers problèmes de perspective lorsque vient le temps d’interagir avec ce qui meuble les décors.


Gameplay de base

Le gameplay de Paper Mario : Color Splash se divise principalement en deux grands volets. D’un côté, nous sommes plongés dans un jeu de type Aventure, où nous devons explorer les environnements à la recherche d’objets cachés, d’étoiles peintes, de taches blanches à repeindre, de pièces d’or, de cartes de combat et ainsi de suite. Cette exploration est assez linéaire, le jeu nous poussant aux endroits à visiter en nous tenant un peu par la main. On peut explorer plusieurs endroits à la fois, mais de façon générale, nous sommes tenus de suivre un ordre préétabli dans le déroulement de l’histoire.

Nos découvertes se font principalement en utilisant les deux types de marteaux de Paper Mario. Le premier (qui s’emploie en appuyant sur la touche B) sert à fracasser les éléments destructibles du décor et à extraire la peinture de divers objets se trouvant dans l’environnement. Par exemple; si on frappe un arbre, de la peinture verte tombera de son « feuillage ». Si on frappe une fleur jaune, nous obtiendrons de la peinture jaune. De cette façon, nous pouvons maintenir notre jauge de peinture à flot.

Le second marteau est le marteau à peindre (touche X), que nous utilisons pour repeindre les éléments du décor pour lesquels les couleurs ont été volées. Un peu partout, nous retrouvons des taches blanches sur le sol et les murs, ainsi que sur des objets et des personnages, ces derniers ne reprenant vie qu’après avoir été repeints! J’ai bien aimé cet aspect du jeu, surtout la quête aux taches blanches à repeindre afin de réussir à atteindre 100% dans chaque monde visité. Et croyez-moi, certaines taches vous feront chercher un bon coup avant de les découvrir…




Gameplay en mode combat

Le second volet du gameplay de Color Splash se situe au niveau des combats, ceux-ci empruntant beaucoup d’éléments des titres Paper Mario précédents ainsi qu’à Mario RPG. Bien que les affrontements soient assez amusants, la gestion de ceux-ci ralentit légèrement le rythme général du jeu.

Cette gestion n’est pas « négative » à outrance, mais tend à faire en sorte qu’on en vienne à vouloir éviter les affrontements au lieu de foncer à leur encontre. Et comme ces combats servent à accumuler de « l’expérience » afin d’augmenter notre jauge à peinture, c’est un peu moche d’avoir envie de les éviter.

Par contre, une fois une carte utilisée pour amorcer notre offensive, c’est amusant de tenter d’obtenir une « attaque parfaite » contre nos assaillants. Ceci se fait par le biais de notre habileté à suivre des « timings » déterminés, permettant d’obtenir l’effet maximum de la carte jouée.


Vous avez dit jeux de carte?

Évidemment, les cartes de combat sont très importantes dans le jeu, pouvant même être employées hors combats, dans certains endroits secrets. Outre les cartes de base nous permettant des attaques sautées ou à l’aide de marteaux, nous avons également accès à des cartes à l’effigie de personnages tels que les Goombas, Koopas, Para-Troopas et bien d’autres.

Les cartes les plus amusantes sont sans contredit celles obtenues en « pressant » certains objets spéciaux, tels que le Ventilateur, l’Extincteur, le Citron ainsi que plusieurs autres aussi hilarantes qu’efficaces! En pressant ces objets d’aspect réel, ceux-ci se transformeront alors en cartes pouvant ensuite être utilisées en combat.


Quand vos doigts deviennent ciseaux!

Paper Mario : Color Splash cache également des secrets, accessibles que par un découpage d’une portion de l’écran. En certains endroits, nous pouvons découvrir des marques de coupe (lignes pointillées), qui apparaitront en appuyant sur la touche Y. S’il y a quelque chose à découper, nous verrons alors apparaitre des lignes de coupe, mais nous devrons les aligner correctement à certaines formes du paysage afin de pouvoir passer au découpage dans l’écran du GamePad.

À l’aide du stylet, il ne nous restera alors qu’a suivre la ligne pointillée et déplacer Paper Mario jusqu’au drapeau afin de gagner accès à un endroit caché et ultimement, une Grande Étoile peinte! Ces découpes permettent aussi de découvrir des endroits où nous pourrons y insérer une carte spécifique, révélant une scène spéciale qui déverrouille encore plus de trucs sympathiques!

En résumer...

Paper Mario : Color Splash vous embarque dans une aventure loufoque et déjantée, qui réussira à vous faire sourire et rire de bon cœur à plusieurs moments. Je décerne d’ailleurs une mention spéciale à l’écriture des répliques des personnages, qui sont tout simplement hilarantes, surtout dans les combats!

Il n’y a pas beaucoup de points négatifs à souligner dans Paper Mario : Color Splash, outre peut-être une certaine difficulté à bien placer notre personnage 2D dans les environnements 3D. Par exemple, lorsqu’on veut frapper une caisse ou un baril avec le marteau de Mario, il arrive très souvent qu’on passe à côté en raison de la perspective des axes X et Y. Heureusement, ceci ne nous fait pas décrocher du jeu malgré que cela puisse causer quelques petites frustrations en certains endroits où le jeu requiert plus de précision.

Dans l’ensemble, Paper Mario : Color Splash est un excellent titre qui doit presque nécessairement faire partie de la bibliothèque de tout propriétaire de Wii U. Sa carte du monde est immense, l’histoire est drôle, les mécaniques de jeu sont amusantes, le visuel est impressionnant et outre quelques mini lacunes dans le fonctionnement des combats, ceux-ci sont tout de même plaisant. Alors sortez vos marteaux et vos pots de peinture, et partez à l’aventure immédiatement, vous ne serez aucunement déçus, je vous en passe un papier!



Voir le profil de l'utilisateur http://www.nintendo-player.com/

 
PAPER MARIO COLOR SPLASH
Page 1 sur 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» [WiiU] Paper Mario Color Splash
» [TEST] Paper Mario Color Splash - Wii U
» [Wii] Super paper mario
» [WII] Super Paper Mario
» Paper Mario 3 : La Quête des Héros
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  

Partenaires


Actualitesjeuxvideo.frGénération NintendoZeldathon FR
Created by Fandenintendo - Designed & coded by Shadows - Sprites by AbyssWolf - Powered by phpbb
© 2004-2017 Nintendo Player v3
Toute copie partielle ou complète est interdite. Toutes les marques diffusées sur ce site appartiennent à leurs propriétaires respectifs.
Crédits et copyright | FAQ | Contact | RSS